Utilisation frauduleuse du GSM


Nous sommes une PME qui utilise 6 GSM, deux numéros fixes et l'internet Belgacom.

Nous n'avons jamais été en impayé : nos factures sont règlées en temps et à heure par domiciliation.

Or, un de nos employés a quitté notre société sans rendre le GSM qui était mis à sa disposition. Son licenciement était intervenu un jeudi.

Mais, deux jours plus tard, soit le samedi matin, les services de Proximus nous préviennent de l'utilisation abusive faite de ce GSM (non rendu) : la facture s'élève rien que pour ce GSM à plus de 1800 euros, suite à des appels intervenus les deux derniers jours sur un seul et unique n° 0900

Le temps que nous bloquions son GSM (prévu pour le lundi suivant), cet ancien employé avait donc appelé des heures durant un n° payant 0900.

Nous avions convenons alos Belgacom (ou du moins son préposé) :

1°) Proximus et notre société porterait plainte contre cet ex-employé pour utilisation frauduleuse et abusive du GSM, vol et abus de confiance

2°) Le temps de la plainte, les communications ne seraient pas portées en compte à notre société

3°) La liste des communications nous seraient envoyées

Malheureusement, nous n'avons pas reçu la liste des communications litigieuses (donc, plainte à ce jour impossible).

Mais, plus grave, la domiciliation a été présentée et les 1.800 euros ont été prélevé sur nore compte, le jour où l'enveloppe des salaires devait partir. Du coup, nos ouvriers ne purent être payés par défaut d'argent sur le compte...

Entre ce jour et hier, j'ai passé près de 6 heures au téléphone entre le Business Center, le service recouvrement (???), la facturation pour obtenir comme réponse que "dans la quinzaine, la plainte serait examinée..." et qu'on avisera à ce moment-là de l'opportunité d'un remboursement et d'une plainte conjointe contre l'employé indélicat...

J'ai eu beau demandé à parler à une personne apte à prendre une décision ou une initiative autre que celle du process, on m'a gentiment répondu que "les managers ne prennent pas le téléphone et que ses propres supérieurs sont toujours en réunion"...

Je remercie Proximus pour l'inefficacité de ses services, la lenteur mise à répondre à ses clients (j'ai eu 8 ou 9 personnes en ligne qui se sont toutes renvoyées la balle l'une l'autre) et surtout, surtout, pour le peu d'attention accordé à la victime manifeste d'une fraude...

Mais en fait, pourquoi Proximus devrait se remuer ? Le compte est à jour... DOnc pas de soucis pour Proximus et ses employés : eux, on reçu leur salaire à temps; les ouvriers de notre PME, qui s'en soucie ? ...

3 commentaires

bonjour,

je ne suis pas juriste et encore moins patron d'une PME, mais en pareil cas, à votre place, j'aurais payé(malheureusement) les frais relatifs à mon abonnement et je me serais retourné contre l'employé. Je ne vois vraiment pas ce que le fournisseur vient faire dans cette histoire de frais?
C'est facile de toujours rejetter la faute sur l'opérateur alors que dans ce cas-ci, les 2 erreurs principales viennent :


- de la société qui n'a pas réclamé le téléphone ;

- de l'employé qui a utilisé un appareil dont il ne jouissait plus de l'utilisation.

De plus, je suis pas sûr que Proximus créditera vu que les 0900 lui sont facturés par le fournisseur de service lui-même ; Proximus ne fait que refacturer le service au client final.

C'est à l'employé indélicat de payer, pas à l'opérateur -> plainte et tribunal!
Niveau d'utilisateur 7
Badge +6
Bonjour,

Il ne me semble pas que Grégoire rejette la faute de l'employé indélicat sur l'opérateur !

Ce qui est mis en avant, c'est qu'un accord "amiable" avait été passé (au moins oralement) avec Belgacom pour faire face à cette situation particulière.
Cet accord n'a, semble-t-il, pas été honoré dans le chef de Belgacom, ce qui met maintenant Grégoire dans l'embarras.

On serait irrité pour bien moins que ça !