Architecture resau GPON Proximus


Niveau d'utilisateur 1
  • Etoile montante
  • 21 commentaires

Bonjour,

 

Je me demandais si quelqu’un connais un peu les details de l’architecture réseau Proximus.

 

Examples de questions que je me pose:

  • Apres avoir obtenu une chute de cable d’un technicien, ce cable avait 24 fibres, mais c’était 12 tube avec 2 fibre par tube. J’était plus familier avec les 24F avec 2 tube et 12 fibre par tube … Je me demandait pourquoi ce choix ?
  • A chaque etage d’un building il place une splice box. Mais depuis le BDFO dans le local technique c’est  soit :
    • Un cable par étage avec juste assez de fibre dans ce cable pour une etage et qui est jointer a chaque etage en N single-fibre pour les appart de cet etage.
    • Ou alors un seul cable avec assez de fibre pour tout le building et a chaque etage, ce cable est coupe, jointer en N single-fibre pour les appart de cet etage et puis jointer a un autre segment de cable multi-fibre pour monter a l’etage au-dessus ?  (Mais du coup ca fait bcp de splice a faire ...)
  • Qu’est ce qu’il y a exactement dans ces DTP-F en facade ? Il y a des photo d’un ouvert ? Est ce que les drops vers les client sont avec un connecteur ou est ce que le tech doit faire un fusion splice a l’interieur quand il ajoute une ligne vers un client ?
  • Ou sont les splitter optiques ? Dans le meme genre de cabinet que les ROP VDSL ?

Ou en general les details de comment tout ca fonctionne … je suis juste curieux et j’ai vu plusieurs videos d’operateur au US / Canada et d’installateur qui rentre en details dans le process, mais les details sont assez different par operateur donc je me demandait comment c’etait ici en Belgique ...


3 commentaires

Niveau d'utilisateur 7
Badge +5

Bonjour @246tnt 

  • j’imagine qu’il est plus facile de travailler avec 12 tubes de 2 que 2 tubes de 12
  • si une fibre casse on peut la remplacer ensuite. Il n’est donc pas nécessaire d’en poser en double car on double alors les coûts
  • dans le DTP-F il y a un splitter qui divise une fibre en 4. Sur une des fibres il y a un réflecteur permanent et il faut souder les fibres, il n’y a pas de connecteur. Il y a aussi les cassettes de lovage. 
  • Les splitters sont dans le réseau extérieur 
  • Il y a des connecteurs uniquement dans le BDFO ou dans les batiments de Proximus au départ de la fibre

DTP-F ouvert :

DTP-X ouvert :

 

Niveau d'utilisateur 1

Merci @David W :)

 

C’est fascinant toute cette infra. J’ai fait du réseau au niveau logique (routage/...) et au niveau physique mais juste point-a-point, je n’ai jamais fait de GPON mais je trouve ca tres interessant.

 

On peut trouver pas mal d’infos sur les niveau plus “logique” de l’infra dans les document de l’IBPT et les “reference offer” de Proximus pour wholesale, mais rien sur les details plus “physique” de l’installation sur le terrain.

 

J’ai trouver une autre photo d’un DTP-F (ci dessous). C’est interessant de voir que le cable est ouvert “latéralement” pour en extraire un des micro-tube. Je suis pas exactement sur de comment ils font ca parce que ca parait délicat (deja de decouper la gaine externe sans endommager les micro-tube et pui meme d’arriver a en “tirer” un en dehors). Je ne suis pas sur que c’est le même type de fibre que l’exemplaire qu’il mettait dans les gaines sous-terraines. Mais du coup 12 micro-tubes avec 2 fibre ca a du sens ...

 

Vous parlez d’un “réflecteur permanent” sur l’une des fibre en sortie du splitter 1:4 ?  Il sert a quoi exactement ?

 

 

 

Niveau d'utilisateur 7
Badge +5

@246tnt le réflecteur est un miroir qui ne reflète que la longueur d’onde de la lumière de test envoyée sur la fibre. Un test est envoyé tous les jours et sert à détecter d’éventuelles pannes. Ce test est aussi envoyé manuellement lors de la pose de nouvelles fibres et nouveau points de terminaison comme les DTP. 

On envoie l’onde lumineuse qui est réfléchie par tous les réflecteurs présents sur le GPON. On peut ensuite mesurer l’amplitude du signal récupéré et vérifier qu’il est bien présent et qu’il est toujours de bonne amplitude. Le réflecteur ne reflète pas la longueur d’onde utilisée pour faire passer le trafic, il est pour lui totalement transparent. Néanmoins on ne doit normalement pas souder une fibre sur celle qui a le réflecteur car on ne sait évidemment plus tester l’équipement qui est derrière. L’équipement derrière qui lui n’a pas de réflecteur permanent mais sur lequel le technicien qui fait le raccordement mettra un réflecteur temporaire pour faire ses tests. La fibre optique a une épaisseur située entre 50 et 100 microns mais c’est dans son coeur que la lumière est transportée et il ne fait que 9 microns !

Commenter