Mauvais débits Adsl et monopole de Proximus



Afficher le premier message

483 commentaires

Niveau d'utilisateur 5
Badge +1
Témoignage de M. Smeulders, habitant Mohiville (merde alors !?) ; 4Mb down / 0,4Mb up :

J'en ai ras le cul de me faire fister par une bande de connards qui préfèrent filer du fric à leurs actionnaires que de poser de la fibre !
Badge +4
et quoi?

que voulez-vous que proximus fassent de tout ces commentaires? si vous avez les sous investissez dans la fibres.
Niveau d'utilisateur 5
Badge +1
Témoignage de M. Lecron, habitant Nalinnes, Walbanistan. 2.04 Mbps down, 0.77 Mbps up.

Nous payons comme tout le monde sans avoir la possibilité d'avoir un internet correct et nous n'avons même pas le droit à avoir une compensation
Niveau d'utilisateur 7
Badge +1
et quoi?

que voulez-vous que proximus fassent de tout ces commentaires? si vous avez les sous investissez dans la fibres.


Franchement, Tapedur, tu as de ces réponses, toi...🙄

Proximus as des sous, lui ! Mais tout comme VOO et d'autres, il délaisse les zones reculées (zones blanches) parce que "pas assez rentables" (coût élevé pour si peu de clients potentiels), préférant booster là où c'est rentable (suffisamment de clients potentiels).

Un jour, y en a qui surferont à du 1Gb en down/up et d'autres qui garderont toujours leur maigre connexion à 2Mbts/0,4Mbt en down/up pour le même prix que les autres.
Niveau d'utilisateur 7
Badge +1
Témoignage de M. Depature, habitant Oeudeghien, down 1.44 et up 0.26 Mpbs (pauvre monsieur!) :

Non respect des promesses de vitesse, pas de vdsl mais ADSL. De plus, pack avec frais d'installation gratuit non possible car ligne merdique en bout de zone et de ce fait paiement des frais d'activation, de raccordement et un taux internet maxi pour un débit mini !!! et tout ca sans la tv ...super, l'arnaque!


Et dire que je pensais que le strict minimum syndical dans toute la Belgique c'était au moins du 3-4Mbits en down, je remarque qu'il y en a qui "surfent" encore à même pas du 2Mbts... honteux ! J'ose espérer quand même qu'il n'y en a plus qui "surfent" à du 56Kbits dans notre beau pays (ou dans notre belle Région Wallonne, puisque je lis dans ce topic que côté flamand tout le monda aurait droit à du 30Mbits minimum en download).
Niveau d'utilisateur 7
Badge +1
Témoignage de M. Vanhaesebrouck, habitant la région numérico-sinistrée de Frasnes-lez-Anvaing, Wallonie bien entendu. Down 5,8 ; Up 0.7 Mbps (un relatif privilégié)

Ce n'est pas justement à Frasnes-les-Anvaing qu'une expérimentation a eu lieu pendant quelques mois récemment, combinant le réeau adsl au réseau 4G, permettant d'augmenter la vitesse de 20Mbits ? Et essais concluants, paraît-il, puisque cette combinaison devrait déboucher sur une commercialisation fin de cette année 2017.

Ceci dit, je crois que ce système ne permettrait pas de recevoir Proximus TV (sans doute parce que ça pomperait trop de datas sur le réseau 4G, qui risquerait d'être bien vite saturé).
Niveau d'utilisateur 5
Badge +4
Bonjour Brebis,

Proximus travaille jour après jour à l'élaboration de nouvelles possibilités techniques pour amener l'internet partout même dans " les zones reculées" dont vous nous faites part ( le projet de Frasnes est un parmi d'autres..). Ce sont des projets qui sont en phase de test et qui nécessitent comme vous l'imaginez du temps pour être rendu opérationnels. Cela bouge donc, il faut juste comme pour toute nouveauté, s'armer de patience.

Vincent
Niveau d'utilisateur 7
Badge +1
et? pensez-vous que cela sera suffisant pour proximus?

Avec des réponses pareilles venant de ta part, on dirait vraiment que ça te réjouit.🤔
Niveau d'utilisateur 7
Badge +1
Témoignage de L.Mahieu, habitant Bois-de-Villers, Wallonie (comme d'hab'). Download 0,62 / upload 0,09 Mbps.

Grande différence entre l'offre et la réalité. coupure intempestive. Cela a un impact non négligeable sur la capacité de télétravail. Connexion VPN quasi impossible


Rien que ça comme débit ? Je ne pensais pas qu'il existait encore des endroits, même en Wallonie, si mal lotis... pourtant, Bois-de-Villers ce n'est quand même pas si petit comme village, et en plus pas loin de Wépion, Jambes et Namur-Centre.
Niveau d'utilisateur 7
Badge +1
Bonjour Brebis,

Proximus travaille jour après jour à l'élaboration de nouvelles possibilités techniques pour amener l'internet partout même dans " les zones reculées" dont vous nous faites part ( le projet de Frasnes est un parmi d'autres..). Ce sont des projets qui sont en phase de test et qui nécessitent comme vous l'imaginez du temps pour être rendu opérationnels. Cela bouge donc, il faut juste comme pour toute nouveauté, s'armer de patience.

Vincent


Evidemment, je n'en doute pas, il faut tester pendant un certain temps pour voir si telle ou telle nouvelle méthode peut porter ses fruits et être commercialisée ; j'ai même vu récemment un reportage au JT de la RTBF concernant le petit village de Felenne dans l'entité de Beauraing, qui parlait de faire venir le haut débit via une liaison hertzienne (le "signal" serait capté avec une parabole située sur un point élevé du village, par exemple, le grenier de l'ancienne école du village, je crois).

Ce que je trouve quand même de regrettable de la part de Proximus, c'est qu'elle ne souhaite pas y faire venir la fibre dans ces "zones reculées" sous prétexte que ce ne serait pas rentable (trop peu de clients potentiels).

Dans ma commune, un village se trouve en "zone blanche". Les autorisés communales ont proposé à Proximus que la commune prenne en charge le coût des tranchées pour faire venir la fibre optique jusqu'au village, Proximus a dit NON car trop cher = pas assez rentable ; autre solution proposée par la commune, placer de la fibre aérienne (donc, accrochée aux poteaux électriques existants entre les villages), Proximus a de nouveau dit NON pour les mêmes raisons.

Les solutions alternatives en cours de tests (méthode de Frasnes-les-Anvaing et méthode "liaison hertzienne"), par ailleurs, ne pourraient servir que pour obtenir de l'internet haut débit mais pas pour recevoir Proximus TV, à ce qu'on m'a dit.
Niveau d'utilisateur 5
Badge +4
Je vous comprends et ne suis pas responsable des décisions de Proximus. Mon message était essentiellement dans le but de souligner que des nouvelles technologies sont envisagées et testées chaque jour. Proximus ne laissent donc pas " en plan" les régions reculées, au contraire, sinon aucun test ne serait même effectué.

Vincent
Niveau d'utilisateur 3
Badge +2
Bonjour Brebis,

Proximus travaille jour après jour à l'élaboration de nouvelles possibilités techniques pour amener l'internet partout même dans " les zones reculées" dont vous nous faites part ( le projet de Frasnes est un parmi d'autres..). Ce sont des projets qui sont en phase de test et qui nécessitent comme vous l'imaginez du temps pour être rendu opérationnels. Cela bouge donc, il faut juste comme pour toute nouveauté, s'armer de patience.

Vincent


Evidemment, je n'en doute pas, il faut tester pendant un certain temps pour voir si telle ou telle nouvelle méthode peut porter ses fruits et être commercialisée ; j'ai même vu récemment un reportage au JT de la RTBF concernant le petit village de Felenne dans l'entité de Beauraing, qui parlait de faire venir le haut débit via une liaison hertzienne (le "signal" serait capté avec une parabole située sur un point élevé du village, par exemple, le grenier de l'ancienne école du village, je crois).

Ce que je trouve quand même de regrettable de la part de Proximus, c'est qu'elle ne souhaite pas y faire venir la fibre dans ces "zones reculées" sous prétexte que ce ne serait pas rentable (trop peu de clients potentiels).

Dans ma commune, un village se trouve en "zone blanche". Les autorisés communales ont proposé à Proximus que la commune prenne en charge le coût des tranchées pour faire venir la fibre optique jusqu'au village, Proximus a dit NON car trop cher = pas assez rentable ; autre solution proposée par la commune, placer de la fibre aérienne (donc, accrochée aux poteaux électriques existants entre les villages), Proximus a de nouveau dit NON pour les mêmes raisons.

Les solutions alternatives en cours de tests (méthode de Frasnes-les-Anvaing et méthode "liaison hertzienne"), par ailleurs, ne pourraient servir que pour obtenir de l'internet haut débit mais pas pour recevoir Proximus TV, à ce qu'on m'a dit.
FAUX une liason sans fil peut transporté des données a plus de 1.2Gbps sur plus de 300km !!!
Badge +4
@vincent quid du wifi on board? c'est aussi en phase de test, mais les modem sont déjà commercialiser a l'étranger.
ces test doivent duré combien de temps?

qui du modèle français de certain village? A quand un "Paris éternue, Bruxelles s'enrhume"?
Niveau d'utilisateur 4
Badge +2
Bonjour, nous nous pouvons pas décider à l'avance combien cela va durer, tout dépend des résultats du tests.

Karim
Je me joins au groupe des clients que Proximus arnaque tous les mois dans la plus grande des décontractions 🙂...
Bonjour Brebis,

Proximus travaille jour après jour à l'élaboration de nouvelles possibilités techniques pour amener l'internet partout même dans " les zones reculées" dont vous nous faites part ( le projet de Frasnes est un parmi d'autres..). Ce sont des projets qui sont en phase de test et qui nécessitent comme vous l'imaginez du temps pour être rendu opérationnels. Cela bouge donc, il faut juste comme pour toute nouveauté, s'armer de patience.

Vincent


Mais ouiiiii....

Sérieusement, faites votre boulot, prenez des pelleteuses, creusez et posez de la fibre !
Vous êtes un FAI il me semble non, votre job consiste à déployer du réseau, si ça vous fait chier de payer pour de la fibre, changez de métier !

On est en 2017, regarder les pays de l'EST, la fibre est déjà là chez le client et ici, dans un pays moderne on se traîne avec du cuivre...

Dites simplement que ça vous fait chier d'investir et que vous préférer filer du frics à vos actionnaires et que poser de la fibre est tout en bas de la liste !

Je ne critique pas les gens qui bossent chez Proximus, ils ne font que suivre les directives d'un conseil d'administration qui ne pensent qu'aux dividendes et d'un patron avec une vision d'avenir à 3 mois.
Niveau d'utilisateur 5
Badge +2
On est en 2017, regarder les pays de l'EST, la fibre est déjà là chez le client et ici, dans un pays moderne on se traîne avec du cuivre...

Bjr FrançoisXavier, quelles sont vos sources concernant le déploiement de la fibre en particulier dans les pays de l'est ?

Selon un article de IDATE (https://fr.idate.org/deploiement-thd-europe/) , la Belgique se situe dans le milieu de peloton, avec tout de même une couverture de presque 100% du territoire dont 65 % ayant 100 Mbps ou plus et donc moins de 35% ayant entre 30 et 100 Mbps. Ok, il reste 1% en dessous. Cela ne donne pas d'information sur Proximus en particulier mais les 3 premiers milliards d'investissement annoncés par Proximus pour le FTTH est déjà une avancée supplémentaire pour faire grimper le pays dans le classement.



Tout devrait aller plus vite selon certain mais regardons d'où on vient. L'ADSL est apparu fin du siècle précédent et a remplacé en peu de temps nos bonnes connexions 56K. Puis, le développement des technologies et du réseau xDSL ont permis d'amener le VDSL. Le réseau 3G/4G/5G dispose également d'une bonne couverture et, en combinaison avec l'ADSL, devrait permettre aussi prochainement de gonfler la bande passante internet (projet avec Thesares). Et maintenant, on voudrait que Proximus mette toutes ses "billes" dans la fibre ? Ce n'est pas le bon calcul je pense car la transition n'est pas facile et va demander beaucoup d'argent , d'autorisations et de temps ... et il faut garder des ressources pour maintenir le réseau xDSL en état de fonctionner correctement.

Alors oui, pour les personnes (+/- 1%) mal désservies et/ou qui n'ont pas d'autres choix et doivent prendre le seul opérateur présent chez eux, ça peut être frustrant de payer la même chose, je comprends parfaitement. Doit-on en vouloir au seul opérateur présent ou aussi aux autres qui n'ont pas voulu investir ? La réponse est d'abord et avant tout politique, et seul un service minimum plus élevé imposé par le régulateur (IBPT) devrait faire bouger les choses. A nos politiques de se bouger ...
Premièrement je voudrais dire ici si vous ne le savez pas mais les accès mobile ne sont en rien des accès Internet.
Les IP sur 3G/4G sont privées et derrière Proximus, Orange ou qui sais-je fait du NAT de manière plus ou moins sale 😕.
Donc avec un accès mobile, pas de P2P, pas de serveur chez soi etc. Donc venir dire que l'on va couvrir les zones blanches en 4G ou en 5G ne résoudra pas le problème de l'accès à Internet 😞. C'est juste un effet d'annonce et une volonté de minimiser l'investissement 😕.

Deuxièmement, c'est bien joli d'atteindre du 100Mb sur du cuivre mais dans 10 ans, 100Mb ne sera plus suffisant, on ne peut pas augmenter indéfiniment la vitesse sur du cuivre, hors actuellement la quasi totalité des ligne jusque chez le client sont encore en cuivre, il faudrait urgemment fibrer de bout en bout,... Ce n'est pas encore le cas malheureusement.
Quand je parle de pays de l'est je n'ai pas de chiffre mais la fibre jusque chez le client est déjà bien déployée 🙂.

Et enfin, Si il ne reste que 1% de clients très mal raccordé, pourquoi ne pas investir en priorité sur ces cas là, ils sont connus et franchement, en Belgique, les distances sont ridicules. Chez moi, il faudrait tirer 2,5km de fibre pour desservir 4 villages en VDSL, ce n'est en rien techniquement et logistiquement compliqué 😕. C'est juste que Proximus semble n'en avoir rien à faire vu qu'ici tous les clients sont captifs 😕.
Le politique, qu'en espérer quand on voit le niveau de méconnaissance du fonctionnement des réseaux. On est fasse à des gens qui n'y connaissent rien et se fient à ce que Proximus ou Orange veulent bien leur dire... On le voit avec l'énorme ramassis de conneries au sujet de la nécécité de casser la neutralité du Net pour déployer la 5G demandée par les opérateurs télécom 😕.

Donc, oui, les chiffres sont jolis, on est dans les 15 premiers, c'est bien, mais quid de notre réseau dans 10 ans ? Et puis quid de la fracture numérique entre la Flandre et la Wallonie ?
Niveau d'utilisateur 5
Badge +1
Et dire que je pensais que le strict minimum syndical dans toute la Belgique c'était au moins du 3-4Mbits en downHélas non, l'IBPT (cul-et-chemise avec Proximus) n'impose qu'un minimum de 1 Mbps.

(ou dans notre belle Région Wallonne, puisque je lis dans ce topic que côté flamand tout le monda aurait droit à du 30Mbits minimum en download).Grand minimum. La plupart ayant accès à 100Mbps. Telenet déploie en ce moment son réseau à 300Mbps et va passer son abonnement minimum de 50 à 100Mbps. Et Telenet est accessible presque partout (en Flandre).

Ceci N'EST PAS un pays.
Niveau d'utilisateur 5
Badge +1
Proximus travaille jour après jour à l'élaboration de nouvelles possibilités techniques pour amener l'internet partout même dans " les zones reculées" dont vous nous faites part ( le projet de Frasnes est un parmi d'autres..). Ce sont des projets qui sont en phase de test et qui nécessitent comme vous l'imaginez du temps pour être rendu opérationnels. Cela bouge donc, il faut juste comme pour toute nouveauté, s'armer de patience. Blaaaaaa blaaaaaa... S'armer de patience? Il faut du temps? C'est il y a 10 ans qu'il aurait fallu se bouger. Des "projets" en "phase de test" en 2017 pour faire bouger des lignes à 2 Mbps !!??
PS: zones reculées, mon oeil ! (certaines peut-être, mais quand 2 rues sont séparées de 100 mètres et que l'une a 30Mbps et l'autre 2 Mbps, on se pose des questions sur votre BONNE VOLONTÉ !!)
Blaaaaaa blaaaaaa... S'armer de patience? Il faut du temps? C'est il y a 10 ans qu'il aurait fallu se bouger. Des "projets" en "phase de test" en 2017 pour faire bouger des lignes à 2 Mbps !!??
PS: zones reculées, mon oeil ! (certaines peut-être, mais quand 2 rues sont séparées de 100 mètres et que l'une a 30Mbps et l'autre 2 Mbps, on se pose des questions sur votre BONNE VOLONTÉ !!)
Proximus travaille jour après jour à l'élaboration de nouvelles possibilités techniques pour amener l'internet partout même dans " les zones reculées" dont vous nous faites part ( le projet de Frasnes est un parmi d'autres..). Ce sont des projets qui sont en phase de test et qui nécessitent comme vous l'imaginez du temps pour être rendu opérationnels. Cela bouge donc, il faut juste comme pour toute nouveauté, s'armer de patience. Blaaaaaa blaaaaaa... S'armer de patience? Il faut du temps? C'est il y a 10 ans qu'il aurait fallu se bouger. Des "projets" en "phase de test" en 2017 pour faire bouger des lignes à 2 Mbps !!??
PS: zones reculées, mon oeil ! (certaines peut-être, mais quand 2 rues sont séparées de 100 mètres et que l'une a 30Mbps et l'autre 2 Mbps, on se pose des questions sur votre BONNE VOLONTÉ !!)


Laisse tomber, ils sont payés pour te dire de patienter.
J'écoutais la Proximus AGM d'avril 2017 et Dominique Leroy déclarait en tout décontraction que toutes les armoires de rues étaient fibrées...
https://youtu.be/wcdSSj1dSGo?t=3045
Sérieusement ? Venez jeter un petit coup d’œil à ma borne...
Badge +4
l'IBPT (cul-et-chemise avec Proximus) Qui vous a dis cela? Parce que l'ibpt n'as pas réviser sa décision? reliser donc la décision concernant le débit minimal avec le contexte historique.

Si proximus avait les moyen financier pour couvrir les zone blanche et rentré dans ces frais dans un délais raisonnable, pensez-vous qu'il ne le ferait pas?

Maintenant, qu'attendez-vous pour négocier avec proximus les travaux pour couvrir votre territoire? qu'êtes vous prêt a investir en moyen humain et matériel pour exécuter une partie des travaux?
Niveau d'utilisateur 5
Badge +1
Selon un article de IDATE (https://fr.idate.org/deploiement-thd-europe/) , la Belgique se situe dans le milieu de peloton, avec tout de même une couverture de presque 100% du territoire dont 65 % ayant 100 Mbps ou plus et donc moins de 35% ayant entre 30 et 100 Mbps. Ok, il reste 1% en dessous. (...)
Alors oui, pour les personnes (+/- 1%) mal désservies (...)
Alors là, dire que seuls 1% de la population se situe en-dessous de 30Mbps, c'est une vaste fumisterie ! C'en est déjà une de donner les statistiques du pays (la différence entre la Flandre et la Wallonie est telle qu'on doit en toute honnêteté séparer les deux!)

C'est déjà une vaste blague parce que toutes les statistiques disponibles ne parlent que des connexion en-dessous de 30Mbps, ou à la rigueur des ménages qui n'ont pas la télévision numérique interactive, mais sans préciser si c'est par choix ou par absence de choix (ce service nécessitant une connexion d'au moins x Mbps). Il n'y a qu'à voir l'IBPT et ses cartes: 100Mbps, 60Mbps, 30Mbps et... 1Mbps. Ce qui se trouve entre 30 et 1, c'est la question à 1000€, c'est la question taboue !

Comme je l'ai déjà écrit, selon un article récent du Soir, 400.000 ménages en Belgique n'ont pas accès à une connexion 30Mbps. Etant donné qu'en Flandre, l'accès à cette vitesse représente un pourcentage quasi maximum, on peut en déduire que la grosse majorité de ces oubliés numériques sont wallons.

On m'a par ex. donné ceci comme statistiques: http://statbel.fgov.be/fr/modules/publications/statistiques/marche_du_travail_et_conditions_de_vie/indicateurs_t_i_c_aupres_des_menages_et_individus_2005-2016_.jsp

Hélas, et je m'en doutais: le haut-débit dans ces études est toute connexion Adsl, Vdsl, câble, etc. et il n'y a pas de distinction entre Adsl, Vdsl et fibre. Donc, 1Mbps ou 100Mbps, pour eux, c'est un accès haut-débit à internet. Tant que ces ronds de cuir de l'IBPT jugeront que le minimum requis est 1Mbps, les statistiques risquent de ne pas parler davantage.

J'ai eu un espoir en lisant "Disponibilité de la télévision numérique interactive (iDTV)" (les connexions les plus faibles ne pouvant y prétendre) mais il s'agit bien de sa présence effective dans le ménage, pas de sa disponibilité au sens strict.

S'il y a 10 raisons invoquées pour l'absence d'internet dans le foyer, il n'y a aucun raison invoquée pour l'absence de télévision numérique (interactive). Cela aurait été pourtant révélateur de voir par ex. 25% "la télévision numérique (interactive) n’est pas disponible dans mon quartier" ! (parce que la vitesse n'est pas suffisante)

Il y a 33% de ménages sans cette TNi ou iDTV.
Combien par choix, combien par non-disponibilité ? Je parierais sur 8% / 25%, maximum 13%/ 20%.
Si je me base sur les chiffres de l'Iweps, il y a grosso modo 1.500.000 ménages en Wallonie (2016).
Si je me fie aux chiffres du Soir, 400.00 ménages = 26,7% du total des ménages n'ont pas accès à l'internet "à très haut débit" (30 Mbps, si je me souviens bien de la vitesse évoquée dans l'article).
Même s'il y a une marge entre le minimum pour la TNi et 30Mbps, je pense ne pas être loin avec mes estimations.

Les chiffres révèlent aussi autre chose: 81% des ménages wallons ont une connexion internet et 66% d'entre-eux ont une connexion dSL (techniquement: Proximus donc). Cela fait 802.000 ménages.

Donc (j'extrapole alors d'autres chiffres, j'en conviens), si je table sur 300.000 ménages (20%) sans accès à la télévision numérique interactive par raison de non-disponibilité, cela fait 37% des abonnés Proximus en Wallonie qui ont une connexion pourrie. Cela donne tout de suite un bémol à certaines idées préconçues comme quoi nous ne représenterions qu' 1% de la population, etc
Niveau d'utilisateur 5
Badge +1
J'écoutais la Proximus AGM d'avril 2017 et Dominique Leroy déclarait en tout décontraction que toutes les armoires de rues étaient fibrées... Avons-nous trouvé Super-Menteuse ? 😉
Badge +4
si tu lis bien l'entête de l'atricle tu verra que les donnée sont fournis par l'ibpt.
il ne reste plus qu'as croiser les donée de l'ibpt et des affaire économique (qui fait aussi des enquêtes concernant le numérique)

Commenter