Répondu

Raccordement au VDSL


Bonjour,
je souhaite acheter un bien immobilier mais je me suis aperçu que proximus n'offrait pas ses services VDSL (adsl uniquement, avec un débit plafonné à 4Mbs).
J'aimerais savoir si proximus compte étendre son réseau et selon quels délais? Ou y a-t-il d'autres moyens d'avoir une connexion correcte chez proximus?
Est-ce qu'il y a une adresse (mail ou postale) où je pourrais justement introduire une demande?
Merci de vos réponses
icon

Meilleure réponse par Proximus.e II 22 février 2018, 09:11

Bienvenue sur le forum presqu'entièrement dédié aux oubliés de Proximus (oubliés de Voo aussi, faut pas croire).

cath033 a écrit:

J'aimerais savoir si proximus compte étendre son réseau et selon quels délais?

Si les travaux sont déjà programmés, ils vous le diront peut-être; sinon vous aurez droit à une réponse standard de type "malheureusement, aucune mise à jour du réseau n'est prévue pour l'instant, blablabla".

Nous sommes/étions +/- 250.000 concernés par cet état de fait (Adsl ou quelques Adsl2).
Selon un collaborateur Proximus sur ce forum, ils auraient déjà migré 40.000 foyers d'Adsl vers Vdsl en 2017. Si cela est vrai et s'ils continuent au même rythme, cela devrait prendre encore 5 années. Donc, vous devriez avoir 1 chance sur 5 d'avoir le Vdsl en 2018, 1 chance sur 4 en 2019, etc.

cath033 a écrit:

Ou y a-t-il d'autres moyens d'avoir une connexion correcte chez proximus?

Non. A part une connexion hybride4G/dSL qui est en phase test mais bon... vous n'avez probablement pas plus de chance d'en profiter que de voir débarquer le Vdsl cette année.

Sinon, ça semble bien d'ENFIN migrer tout le monde en Vdsl, mais ça me semble aussi une vision à court terme: cela nous amène à début ou mi 2023 (et le Vdsl à 20Mbps pour certains sera déjà aussi obsolète que l'Adsl aujourd'hui).

cath033 a écrit:

Est-ce qu'il y a une adresse (mail ou postale) où je pourrais justement introduire une demande?

Non. Pour augmenter vos chances d'être dans les premiers (migration), il faut "secouer le cocotier" politique et faire intervenir qui vous pouvez.

Afficher l'original

13 commentaires

Niveau d'utilisateur 5
Badge +1
Bienvenue sur le forum presqu'entièrement dédié aux oubliés de Proximus (oubliés de Voo aussi, faut pas croire).

cath033 a écrit:

J'aimerais savoir si proximus compte étendre son réseau et selon quels délais?

Si les travaux sont déjà programmés, ils vous le diront peut-être; sinon vous aurez droit à une réponse standard de type "malheureusement, aucune mise à jour du réseau n'est prévue pour l'instant, blablabla".

Nous sommes/étions +/- 250.000 concernés par cet état de fait (Adsl ou quelques Adsl2).
Selon un collaborateur Proximus sur ce forum, ils auraient déjà migré 40.000 foyers d'Adsl vers Vdsl en 2017. Si cela est vrai et s'ils continuent au même rythme, cela devrait prendre encore 5 années. Donc, vous devriez avoir 1 chance sur 5 d'avoir le Vdsl en 2018, 1 chance sur 4 en 2019, etc.

cath033 a écrit:

Ou y a-t-il d'autres moyens d'avoir une connexion correcte chez proximus?

Non. A part une connexion hybride4G/dSL qui est en phase test mais bon... vous n'avez probablement pas plus de chance d'en profiter que de voir débarquer le Vdsl cette année.

Sinon, ça semble bien d'ENFIN migrer tout le monde en Vdsl, mais ça me semble aussi une vision à court terme: cela nous amène à début ou mi 2023 (et le Vdsl à 20Mbps pour certains sera déjà aussi obsolète que l'Adsl aujourd'hui).

cath033 a écrit:

Est-ce qu'il y a une adresse (mail ou postale) où je pourrais justement introduire une demande?

Non. Pour augmenter vos chances d'être dans les premiers (migration), il faut "secouer le cocotier" politique et faire intervenir qui vous pouvez.
Niveau d'utilisateur 5
Badge +2
Article à ce sujet :

https://www.rtbf.be/info/medias/detail_internet-haut-debit-la-france-et-la-belgique-font-la-chasse-aux-zones-blanches?id=9844366

En gros, faut attendre ou voir avec sa commune si une négociation peut être entammée avec Proximus pour la répartition du financement des travaux. Dans ce deuxième cas, vaut mieux être plusieurs à venir frapper à la porte de l'échevin en charge ou du bourgmestre.
Niveau d'utilisateur 5
Badge +1
Dans ma commune, il ne restait que 2 "zones" ou quartiers connectés en Adsl.
J'ai fait des pieds et des mains "via via" (ça ne se résume pas à "allo mon tonton Ministre" et à 2 coups de fils, c'était une âpre lutte) et nous voici avec la fibre jusqu'à la borne et donc le Vdsl.

Mais l'autre zone... alors que tout le matériel (pelleteuses, etc.) était sur place pendant plus d'1 mois, ils n'ont pas jugé opportun de continuer jusqu'à la borne suivante. Donc voici de pauvres gens qui ont vu les aménagements, ont été incommodés par la déviation due au travaux, mais qui vont rester à 1Mbps (oui là, c'est pire que tout!) jusqu'à une date indéfinie !

(voici le message reçu à l'époque)

A l’heure actuelle , il n’est pas prévu d’amener la fibre optique à la borne yyy.
Néanmoins, une fois le projet xxx terminé, une étude sera probablement entreprise en rapport avec votre demande .

Donc, il n'y a RIEN de rationel, c'est à celui qui gueulera le plus et qui aura le bras le plus long (rappel: on est en Wallonie!)
Niveau d'utilisateur 5
Badge +2
Proximus.e II a écrit:

Donc, il n'y a RIEN de rationel, c'est à celui qui gueulera le plus et qui aura le bras le plus long (rappel: on est en Wallonie!)



... geuler si on a le bras long ou mettre aussi la main au portefeuille (je parle des communes bien entendu) ...
Niveau d'utilisateur 5
Badge +1
Bien sûr !
Quoique... communes = citoyen = pas d'argent pour autre chose.
Est-ce au citoyen de financer quelque chose qu'il va ensuite payer comme les autres ?
Niveau d'utilisateur 5
Badge +2
Proximus.e II a écrit:

Bien sûr ! Quoique... communes = citoyen = pas d'argent pour autre chose.



Commune = pouvoir sur la politique locale

Le service universel (ici en terme de vitesse) est aussi à la base une décision politique (maintenant européenne). Mais l'Europe ne fait pas une clé de bras aux opérateurs pour les forcer à investir, il y a des négociations et des investissement partagés pour que cela reste "vivable" pour les opérateurs et pour les finances européennes.
Niveau d'utilisateur 5
Badge +1
Ok. Mais il y a d'un côté les bénéfices plantureux des FAI et de l'autre des clients qui vont payer 2x leur fibre (1x via les taxes communales, 1x via le prix de leur abonnement auxdits FAI).
Niveau d'utilisateur 5
Badge +2
Le service universel avec un minimum de bande passante est la seule chose en effet que le consommateur n'aura pas l'impression de payer car c'est imposé/négocié par le politique avec les opérateurs. Mais quelque soit cette bande passante minimum, la course à la bande passante ne s'arrêtera pas et il en faudra toujours encore et encore plus pour espérer profiter des derniers produits "gourmands" en vitesse ...

Même si on arrive à faire intervenir financièrement ces acteurs gourmands (ex: Netflix) (fin de la neutralité du web en perspective ?), les fameuses "zones blanches" sont peu peuplées et donc pas rentables pour les opérateurs qui n'y feront sans doute que ce que le service minimum les y oblige. A moins que ça se repeuple ou comme déjà dit que l'investissement des travaux soit partagé. Donc oui, une "facture" doit être payée pour ses zones reculées, par le plus d'intervenants serait le mieux (commune / fournisseur / consommateur).
Niveau d'utilisateur 5
Badge +1
Oui mais non a écrit:

Mais quelque soit cette bande passante minimum, la course à la bande passante ne s'arrêtera pas et il en faudra toujours encore et encore plus pour espérer profiter des derniers produits "gourmands" en vitesse ...

Ca cest clair !

Oui mais non a écrit:

Même si on arrive à faire intervenir financièrement ces acteurs gourmands (ex: Netflix) (fin de la neutralité du web en perspective ?),

Franchement, je pense qu'on a atteint un cap avec la TV HD ou 4K. Personellement, je n'ai pas besoin de plus qu'un flux HD ou 4K. Je souhaite bonne chance à Proximus pour s'attaquer à Netflix et consorts, contre l'avis de l'Europe...

Oui mais non a écrit:

les fameuses "zones blanches" sont peu peuplées et donc pas rentables pour les opérateurs qui n'y feront sans doute que ce que le service minimum les y oblige. A moins que ça se repeuple ou comme déjà dit que l'investissement des travaux soit partagé. Donc oui, une "facture" doit être payée pour ses zones reculées, par le plus d'intervenants serait le mieux (commune / fournisseur / consommateur).

Pas tout à fait d'accord. Ou alors pas d'accord avec l'idée de FAI privés plutôt que publics (on rappellera que P* est à moitié détenu par l'état). Un service public ne devrait jamais être détenu par une entreprise privée, car celle-ci pourra toujours refuser le service à une minorité (même grande) sous prétexte de non-rentabilité. Or, le service public maintient des choses non-rentables (on ne laisse pas les enfants handicapés dans la m* sous prétexte de non-rentabilité). Or, l'accès à internet est devenu un service public; il ne l'était pas en 1999.

Donc, les FAI devraient oeuvrer à un accès pour tous, financé par la manne des bénéfices. La rentabilité devrait être calculée globalement et non par quartiers ou par zones !
Niveau d'utilisateur 5
Badge +2
Proximus.e II a écrit:

Ou alors pas d'accord avec l'idée de FAI privés plutôt que publics (on rappellera que P* est à moitié détenu par l'état). Un service public ne devrait jamais être détenu par une entreprise privée, car celle-ci pourra toujours refuser le service à une minorité (même grande) sous prétexte de non-rentabilité.



Le marché est libéralisé et le fait que l'état a encore des billes dans Proximus n'en fait pas une société de service public qui devrait se saigner (et par conséquent faire payer ses clients, nous !) pour amener du réseau valable ou réseau tout court là où les autres opérateurs ne veulent pas investir. L'état n'a que des parts dans Proximus (et des mandats) héritées de Belgacom qui fournissait elle un service public avant la libéralisation mais l'état n'y injecte plus d'argent public .... ce serait illégal il me semble, non ? 🙂

Proximus.e II a écrit:

Donc, les FAI devraient oeuvrer à un accès pour tous, financé par la manne des bénéfices. La rentabilité devrait être calculée globalement et non par quartiers ou par zones !



D'accord, dans un monde idéal ... Mais comment feraient-ils ? Qui va investir combien ? Où ? Pour combien d'utilisateurs chacun ? Et si les utilisateurs potentiels au final ne veulent pas de tel ou tel opérateur, faut-il que tous les opérateurs arrivent dans chaque "zones blanches" ?

Si le politique (via l'IBPT) et les règles européennes de service minimum arrivent déjà à combler le fossé actuel, ce sera déjà bien. Mais une entente de tous sur les zones blanches est une utopie selon moi.
Niveau d'utilisateur 6
Badge +5
Bonsoir cath033,

Afin de vous aider, pourriez-vous nous communiquer en message privé, la nouvelle adresse SVP?

Voici le lien pour nous envoyer un message en privé:

https://fr.forum.proximus.be/inbox/conversation?with=51675

Etienne
Badge +4
Oui mais non a écrit:

Mais une entente de tous sur les zones blanches est une utopie selon moi.

pourquoi?

Si en france ils ont bien réussi a fortement diminuer les zone blanches, pourquoi pas ici?
Niveau d'utilisateur 5
Badge +1
cath033 a écrit:

je souhaite acheter un bien immobilier mais je me suis aperçu que proximus n'offrait pas ses services VDSL (adsl uniquement, avec un débit plafonné à 4Mbs).

Bonjour Cath,
Des nouvelles concernant une possible mise à jour dans le quartier où vous convoitiez la maison?

Commenter