Nouveau

Cloud computing - Ordinateur Windows virtuels


Badge

Bonjour,

 

Je regardais l’offre de Proximus et je me suis dis qu’il y avait une forme “limitation” sur l’utilité de certains services ajoutés comme :

  • Stockage Cloud : le stockage est sympa mais beaucoup ont déjà un OneDrive/Dropbox/Icloud. Du coup, quel pourcentage de client l’utilisent vraiment ?
  • Offre Shadow : idée géniale mais orienté uniquement vers les gamers. Les autres types d’utilisation sont ignorés et çà s’adresse finalement qu’à un pourcentage réduit de clients.

Microsoft propose ses solutions d’ordinateur Windows virtuel dans le cloud ( Azure Windows ). Dans un autre genre Amazon propose aussi du virtual desktop ( AWS Workspaces ). On citera aussi d’autres acteurs comme Citrix ou Vmware Horizon.

 

En intégrant ce type d’offre, Proximus pourrait proposer un PC toujours à jour, sécurisé et sans maintenance pour 100% des clients. La puissance d’un décodeur V7 serait largement suffisante pour y accéder et les clients auraient juste à avoir un kit clavier/souris. C’est même envisageable pour ceux qui n’ont qu’une tablette.

L’intérêt serait double : Proximus rentabilise ses datacenters et peut proposer une nouvelle offre commerciale. De l’autre, les clients ont un service super pratique avec une lisibilité tarifaire claire (regardez les liens ci-dessus, c’est incompréhensible pour les gens qui ne sont pas des techniciens).

 

Si on pousse plus loin, on peut imaginer aussi la possibilité d’avoir des NAS Synology virtuels en datacenter.


2 commentaires

@ludovicvl  shadow est le cas un pc dans le pc  , proximus le propose et est disponible sur le V7  ( j'ai testé ) . mais il donne lieux a polémique 

Badge

@ludovicvl  shadow est le cas un pc dans le pc  , proximus le propose et est disponible sur le V7  ( j'ai testé ) . mais il donne lieux a polémique 

 

Oui, je connais très bien shadow mais c’est orienté gaming. C’est vraiment des machines physiques en datacenter. Ici, c’est du pure virtualisé avec hardware partagé : c’est bien plus facile à rentabiliser et à gérer. On a des machines plus light qui permettent de garder un prix bas avec, par exemple plus de stockage.

 

Ce système est aussi une économie de bande passante pour toute le monde. Quand on transfère des fichiers d’un service cloud à un autre ou de FTP à FTP, tout repasse par les liaisons locales. Dans le cas d’une machine virtuelle, tout reste au niveau d’internet et va plus vite.

Commenter